Aller au contenu

Bienvenue sur le site de l'escadron 131st VFS 'Death Vipers', unité virtuelle évoluant sur le simulateur DCS World

2652 : Opération Ardent

Détails

  • Auteur Dimitriov
  • Date 4/7/2018 @ 21:00
  • Mission DCS World 2.5
  • Terrain Caucase
  • Places disponibles 34

Packages

  • Kondor 1
  • Appareil : KA-50 x 3
  • Munitions : 2 Kh-25ML + 10 S-13
  • Pilotes inscrits : phil
  • Task order : Frappe du Buyan puis appui sur le port.
  • Kondor 2
  • Appareil : KA-50 x 3
  • Munitions : 12 Vikhr + 40 S-8OFP2
  • Pilotes inscrits : Rushman
  • Task order : Appui sur le port.
  • Springfield
  • Appareil : AV-8B x 6
  • Munitions : 4 Zuni + 2 Mk-82 + GAU
  • Pilotes inscrits : Dimitriov Angus Toris Flo Flanker67
  • Task order : Frappe du convoi naval
  • Uzi
  • Appareil : M-2000C x 6
  • Munitions : SNEB + Mk-82 + Magic
  • Pilotes inscrits : Lucky-O Checky6 Wilco KEAPS
  • Task order : Frappe du convoi naval, protection A/A rapprochée.
  • Hawg
  • Appareil : A-10C x 6
  • Munitions : 2 AGM-65G, TPOD, 4 Mk-82
  • Pilotes inscrits : Kervinou
  • Task order : Frappe de la DA débarquée, Appui sur le port
  • Chevy
  • Appareil : F-15C x 6
  • Munitions : Bah vos 40 missiles
  • Pilotes inscrits :
  • Task order : Tuer tout ce qui vole sauf nous
  • Phoenix
  • Appareil : SA342 x 4
  • Pilotes inscrits : viruce
  • Task order : Les oubliés du dimanche.

Situation tactique

DCS 2.5 BETA


Scénario

L'intégralité du briefing est à lire par tous les appareils.

Suite à une opération avortée pour la récupération d'un otage Français détenu à proximité de la frontière Turque, opération qui vit un certain nombre de tirs fratricides, les Turcs ont décidé de lancer un assaut aéronaval sur la côte Sud de la Géorgie.

Un débarquement est en cours dans le port de Batumi. L'effectif ennemi est important, mais il a dû disperser une partie de sa flotte dans la Mer Noire pour offrir une bulle de protection à l'ensemble de son dispositif, face à la Flotte Russe qui a appareillé.

Dans ces conditions, le débarquement lui-même se trouve être relativement vulnérable, avec des moyens de défense sur place limités. Porter un grand coup sur les navires logistiques adverses signerait d'emblée l'échec de l'offensive, détruire leur escorte permettra à la flotte de frapper plus efficacement.

Dans les deux cas, infliger à l'ennemi un maximum de dégats est impératif. L'ensemble des moyens est donc mobilisé.

- Les Kamov-50 et Sa-342 décolleront du porte-hélicoptère Tarawa déployé en mer. Ils auront pour tâche une approche très basse altitude au travers du périmètre de défense extérieur afin de frapper la frégate Classe Buyan disposant de SAM lourd qui est en protection du débarquement (Troisième mod). Ils seront équipés de Kh-25ML. Simultanément, les éléments de la flotte de la Mer Noire avanceront pour frapper le périmètre extérieur, ouvrant ainsi un passage entre la côte et la flotte. Ils disposeront d'une FARP avancée en amont de Batumi pour procéder au réarmement afin de poursuivre les opérations en frappant les déploiements ennemis dans le port.

La composante aérienne n'a pas été déployée à proximité de Batumi, et la jonction n'a pas pu être réalisée avec le Tarawa. Dans ces conditions, un ambitieux pont aérien est mis en place. Les appareils décolleront tous de Tbilissi.

A mi-parcours, un rendez-vous sera réalisé avec un groupe de 5 Tankers, 2 Il-78, 2 KC130, 1 KC135, suite à quoi le groupe de combat se dirigera sur la zone d'opération. Nos capacités en armement guidé ont été considérablement réduites par la précédente opération, seuls les A-10C seront équipés de 2 AGM-65G chacun. Le reste devra faire avec de la roquette et des bombes non guidées. Les Mirage-2000C seront assignés à l'attaque anti-navire. Seuls les F-15C seront déployés en protection contre la chasse. Il faudra voler bas, et vite. La base aérienne de Kobuleti a été aménagée pour assurer le ravitaillement. Les Harrier eux pourront opter en supplément pour un atterrissage sur FARP, ou sur le Tarawa.

- Les A-10C, après leur ravitaillement, auront pour tâche de procéder à l'élimination d'une batterie de défense anti-aérienne type Vulcan, Chapparal et Avenger déployée sur les quais du port. Suite à quoi ils conduiront des frappes sur les éléments débarqués ou en cours de débarquement. L'ennemi dispose de blindés amphibies, aussi, ne vous concentrez pas que sur le port pour la seconde étape. Il faut les empêcher de se disperser et de se diluer en ville.

- Les AV8B et les Mirage-2000C conduiront une tâche extrêmement dangereuse. Ils devront voler au ras de l'eau et harceler de manière constante l'ensemble des navires. On comptabilise en tout 4 Transporteurs de débarquement, 6 Porte-containers embarquant la logistique et les hélicoptères, 2 patrouilleurs classe Molniya dotés chacun de deux canons de 35 mm de défense anti-aérienne, 3 classes Roussen qui sont en protection anti-navire (pas de capacité de défense anti-aérienne). Le classe Buyan devrait avoir été neutralisé par les Kamov-50. Ils seront équipés pour les premiers de Zuni, Mk-82 et Pod canon, pour les seconds, de roquettes SNEB et de Mk-82 (grâce à Dourak, le mécano de tbilissi qui a amélioré leur calculateur embarqué). Les Mirage disposeront de 2 Magic pour assurer la protection rapprochée en cas de pépin. L'objectif du raid ne sera pas tant de couler l'ensemble des navires que de les endommager suffisamment pour les rendre inutilisables par l'ennemi pour la suite des opérations.

- Les F-15C enfin, auront pour tâche d'assurer la protection globale du dispositif, en adoptant une CAP axée EST-OUEST en barrage face à la Turquie. Si le franchissement de la frontière n'est nullement interdit, la défense anti-aérienne de l'autre côté est très importante. On s'attend essentiellement à du F-16, du F-4, et du Su-25. Un AWACS sera rendu disponible, et le KC-135 se placera en pattern à proximité de la CAP. Sa perte sera acceptable, on l'a prévenu.

Des détails supplémentaires viendront, notamment des cartes.

PS : Comme je me tape l'édition de mission, je me fais une entorse à la règle et je me mets en Harrier ;)